Le bégaiement une explication génétique

first_imgLe bégaiement : une explication génétique ?États-Unis – Des généticiens américains ont découvert une probable cause génétique du bégaiement.En effet, ce trouble de l’élocution est particulièrement fréquent au sein de certaines familles, ce qui laissait présager l’hypothèse d’un lien génétique. Les scientifiques de l’Institut national américain de la surdité et des autres troubles de la communication (NIDCD) ont donc réalisé une étude, parue dans le New England Journal of Medicine ce jeudi. Celle-ci a porté sur plusieurs familles du Pakistan, dont de nombreux membres sont bègues. Quelques études scientifiques avaient déjà été menées afin de déterminer si le bégaiement était bien génétique mais jamais les résultats n’ont été si persuasifs. À lire aussiLe tardigrade, cet animal quasi indestructible, révèle la clé de ses super-pouvoirsChez les membres bègues des familles étudiées, les chercheurs ont identifié des mutations du gène GNPTAB, situé sur le chromosome 12. Ces mutations entraîneraient la modification du lysosome,  un composant des cellules très important pour la régulation du métabolisme. Par la suite, ils ont étudié un groupe de 540 Américains et Britanniques, bègues et non bègues. Parmi eux, il s’est avéré qu’une grande partie des bègues était porteuse du même type de mutation que les Pakistanais. Ils ont également identifié trois autres mutations sur deux autres gènes chez 9% des Occidentaux bègues. Près de 1% de la population mondiale souffre de bégaiement. La thérapie habituelle consiste à réguler son anxiété et à contrôler sa respiration afin de pouvoir parler normalement, mais cette méthode n’est pas toujours efficace. Cette découverte pourrait donc être un grand pas en avant pour ces malades. Chez les jeunes enfants, le nombre de bègues atteint les 5% mais que les parents se rassurent : Einstein était bègue et cela n’a pas nui à sa réussite.Le 15 février 2010 à 09:23 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *